SCRIBE

--- Réflexions personnelles en marge de mon actualité, à la mémoire de Jean Paul II --- Blogue catholique francophone ---

2005-05-28

Institute for Canadian Values

Le jeudi 26 mai 2005, dans le Ottawa Citizen, à la page A3, un article signé par Allan Woods (CanWest News Service) s’intitule «New think-tank to push values of religious right». L’article n’est pas aussi tendancieux que le titre, mais presque... Il fait état de la fondation de l’Institute for Canadian Values. C’est une primeur, car je n’ai pu rien trouver sur cet Institut le même jour à l’aide de Google et de Google News. On verra si la nouvelle trouvera écho ailleurs. Aujourd’hui, le samedi 28, j’ai découvert un site qui cite l’article au complet. avec des commentaires intéressants. Voir http://www.proudtobecanadian.ca/blog/index/ weblog/whos_in_charge_of_membership/

L’Institute for Canadian Values est un groupe de réflexion qui se fera le porte-parole de ceux qui défendent les valeurs canadiennes traditionnelles. Trois principaux fronts de combat sont déjà ciblés: la re-définition du mariage, la décriminalisation de la prostitution et de la cannabis. L’opinion des Canadiens sur l’avortemnt et la peine capitale sera aussi étudiée.

Les deux fondateurs sont Dr. Charles McVety (chrétien évangélique, président de Canada Christian College à Toronto et un chef de Defend Marriage Coalition) et Joseph Ben-Ami (juif, anciennement plaidoyeur avec le B’nai Brith d’Ottawa). Ils veulent s’associer des figures publiques de tous les horizons politiques et religieux, tels Stockwell Day, Jason Kenney, Pat O’Brien.

Leur but avoué est d’influencer les prise de décision politiques en apportant des points de vue qui tiennent compte de considérations morales/religieuses/sociales. Des sondages pan-canadiens annuels révéleront ce que les Canadiens pensent et veulent vraiment. Ils comptent s’associer des agences de sondage réputées et des académiciens chevronnés, de sorte que les résultats des sondages et les analyses soient au-dessus de tout soupçon et inattaquables.

Les gens de la gauche font depuis plusieurs années des pressions efficaces pour que leurs valeurs soient reconnues et adoptées par le Parlement. Le but de l’Institute for Canadian Values est de faire la même chose, à partir d’une position centriste et de droite. Il partira d’un bon pied grâce à un don de 250 000 $.

À côté du conservatisme fiscal (le Fraser Institute), du conservatisme politique (le parti de Stephen Harper), une nouvelle voix conservatrice se fera entendre pour la plaidoirie des valeurs traditionnelles, celles du conservatisme social, avec l’Institute for Canadian Values. Je suis optimiste que cette nouvelle instance saura rallier des parlementaires de tous les partis et saura survivre aux dénigrement inévitable que tous ceux qui essaient de dire et de faire la vérité suscitent.

Justement, j’entendais vendredi aux nouvelles de la radio que le Globe and Mail rapportait que certains candidats comme députés conservateurs étaient affiliés à des organisations de la droite religieuse et qu’ils chercheraient donc à imposer leurs valeurs personnelles au peuple canadien. C’est de la discrimination et de l’intolérance pure et simple! Les chrétiens aux valeurs conservatrices ont le droit de briguer les suffrages autant que n’importe qui. S’ils sont élus par leur parti et s’ils sont élus par la population de leur comté, ils siégeront avec autant de droit et de compétence que les candidats anti-chrétiens (la gauche athée?) qui sont élus par le même processus démocratique.

0 commentaires:

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil