SCRIBE

--- Réflexions personnelles en marge de mon actualité, à la mémoire de Jean Paul II --- Blogue catholique francophone ---

2007-11-12

Royauté de Jésus et justice sociale

Souvent, au jour de la fête du Christ, Roi de l'univers, j'invite mes coparoissiens à participer à la Campagne d'automne de Développement et Paix. Je trouve qu'il y a un lien fort entre la Royauté du Christ et l'engagement pour la justice sociale.

Avec la Bible, je crois et je répète que Jésus est «Roi des rois et Seigneur des seigneurs». Cependant, la royauté de Jésus et donc son royaume n'ont rien à voir avec ce que nous connaissons de la royauté actuelle ou passée. Jésus a pourtant beaucoup parlé du Règne de Dieu, du Royaume des cieux. Il n'en a pas simplement parlé, il l'a inauguré en sa personne et en ses gestes de salut.

Le Royaume de Dieu est une réalité mystérieuse: ce Royaume est déjà présent en Jésus, ce Royaume est à construire aujourd'hui en transformant le monde, ce Royaume est encore à venir à la fin des temps.

L'Évangile répète que lorsque Jésus proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume, il guérissait aussi les malades. Je cite Matthieu (Mt 4.23): «Parcourant toute la Galilée, [Jésus] enseignait dans leurs synagogues, proclamait la Bonne Nouvelle du Règne et guérissait toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.» Quand Jésus a envoyé ses apôtres et ses disciples en mission, il leur a dit de faire la même chose que lui. Écoutons Luc (Lc 10.8-9): «Dans quelque ville que vous entriez et où l'on vous accueillera, […] guérissez les malades qui s'y trouveront, et dites-leur: "Le Règne de Dieu est arrivé jusqu'à vous".»

Quand Jésus et ses disciples guérissaient les malades, c'était une manifestation de la présence et de la puissance du Royaume de Dieu parmi les hommes.
- Quand aujourd'hui des chrétiens et des chrétiennes se dévouent pour la justice sociale en travaillant pour relever les démunis de toutes sortes, dans leur voisinage ou dans les pays du Sud, ils proclament par leurs gestes de guérison que le Royaume de Dieu est déjà là.
- Quand nous nous engageons dans des œuvres de bénévolat pour aider les gens à se reprendre en main ou à survivre à un moment difficile, nous proclamons par votre appui fraternel que le Royaume de Dieu est déjà là.
- Lorsqu'une paroisse aide les gens des pays du Sud en soutenant financièrement les partenaires de Développement et Paix, elle fait un peu sa part pour que le Règne de Dieu vienne dans leur vie, comme nous le demandons si souvent dans le Notre Père.
- Quand nous luttons contre le mal sous toutes ses formes, c'est le Royaume de Dieu qui prend de l'extension. Comme Jésus l'a dit (Mt 12.28): «Si c'est par l'Esprit de Dieu que je chasse les démons, alors le Règne de Dieu vient de vous atteindre.»

On aimerait bien que la Royauté universelle du Christ éclate dans la réalité actuelle, que les oppresseurs, les profiteurs et les malfaiteurs de toutes sortes soient définitivement aplatis, mais l'œuvre de Dieu respecte toujours la liberté humaine. C'est pourquoi le Royaume ne s'impose pas. C'est notre responsabilité comme membres de l'Église de le proposer et de le faire progresser par nos actions, en gardant l'espérance qu'il éclatera dans sa splendeur et sa totalité à la fin du monde, quand tout sera renouvelé par la puissance de Dieu, comme il est dit au début de l'épître de Paul aux Colossiens.

0 commentaires:

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil