SCRIBE

--- Réflexions personnelles en marge de mon actualité, à la mémoire de Jean Paul II --- Blogue catholique francophone ---

2007-04-06

Le culte spirituel

Dernièrement, j'ai eu l'occasion de veiller devant le Saint Sacrement exposé pendant une heure, moi tout seul avec lui. J'ai évidemment adoré, loué, rendu hommage, mais à un moment donné je me suis mis à quémander. Je me suis demandé ce que je voulais le plus au monde et c'est ce que j'ai demandé: j'ai demandé pour moi et chaque membre de ma famille la grâce de devenir «des priants et des apôtres».

J'ai répété cette prière depuis, mais, sans changer vraiment de sens, elle a évolué un peu. «Priant» est devenu «adorateur», et «apôtre» est devenu successivement «missionnaire», «envoyé», «serviteur». Aujourd'hui, je demande au Seigneur que nous devenions «des adorateurs et des serviteurs». Pourquoi est-ce que je change de termes? Les mots n'ont pas la même connotation.

Un «priant» c'est quelqu'un qui a la bonne habitude de prier chaque jour; sa prière peut prendre toutes sortes de formes. L'idée est de se mettre en relation avec le Seigneur, passer du temps spécifiquement avec lui., penser à lui en l'aimant d'une façon ou d'une autre. Un «adorateur», c'est plus et c'est moins, c'est plus spécifique.. Si j'adore Dieu, si j'adore le Saint Sacrement (Dieu en Jésus Ressuscité en le Pain transsubstantié), j'essaye de mettre la vérité de mon être (tout reçu) devant la vérité de son ÊTRE (de qui tout vient). En désirant être un adorateur, je désire faire un acte de donation total de mon être. C'est un culte que je ne peux et ne veux rendre qu'à Dieu. Un geste corporel d'adoration est la prosternation sous toutes ses formes. Je ne sais pas le contenu du geste des musulmans (de la soumission, de la reconnaissance de la Majesté suprême de Dieu?) mais, pour moi, c'est essayer d'atteindre une attitude intérieure qui rend à Dieu Trine l'hommage qui lui est dû. Je prends place devant le Transcendant et je reconnais sa Toute-grandeur.

Il est entendu que toutes les formes de prière à la Divinité comportent un élément d'adoration. Quand on demande une faveur, quand on demande pardon, on intercède, on remercie, etc., le Seigneur, c'est parce qu'on reconnaît qu'il est l'Être suprême, le Très-Haut, le Tout-Autre, le Tout-Puissant. L'acte d'adoration traditionnel est en plein sur le piton: «Mon Dieu, je vous adore et je vous reconnais pour mon Créateur, mon souverain Seigneur et le Maître absolu de toutes choses. Amen.»

J'ai changé le mot «apôtre» pour «serviteur». Le mot «apôtre» sonnait bien avec «priant», alors que «adorateur» et «serviteur» riment. «Apôtre» et «missionnaire» ont une idée de prosélytisme, de propagation, «envoyé» aussi (comme «envoyé en mission»). J'aimais «envoyé» parce que c'est un titre du Messie. J'ai abouti à «serviteur» parce que c'est aussi un autre titre messianique et aussi parce que c'est un terme filet, qui rassemble plusieurs concepts. «Être serviteur» englobe tout ce que l'on fait pour servir le Seigneur, pour la gloire de Dieu et le salut du monde. Cela couvre aussi ce que je peux faire pour ma famille, ma paroisse, pour la justice sociale, pour l'évangélisation proprement dite, pour aider mon prochain dans tous les domaines.

Être un adorateur et un serviteur est une autre manière d'exprimer l'amour de Dieu et du prochain, ls dimensions verticale et horizontale de la manière chrétienne d'être au monde. En ce Vendredi saint, je fais référence à Jésus Christ, qui par sa vie et par sa mort était l'Adorateur et le Serviteur par excellence. Il est le modèle, mais surtout la source énergisante de ma vocation d'adorateur et de serviteur. Le culte qu'il rend à Dieu par son obéissance totale est un exemple parfait du culte spirituel dont parle saint Paul: «Je vous exhorte donc, frères, au nom de la miséricorde de Dieu, à vous offrir vous-mêmes en sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu: ce sera là votre culte spirituel.» (Rm 12,1) Cette offrande totale de soi-même est englobante, elle a une dimension sociale autant que religieuse.

0 commentaires:

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil