SCRIBE

--- Réflexions personnelles en marge de mon actualité, à la mémoire de Jean Paul II --- Blogue catholique francophone ---

2007-12-12

Notre-Dame de Guadalupe

C'est le curé qui faisait remarquer à la messe ce matin que la fête de Notre-Dame de Guadalupe (le 12 décembre) avait pris du galon, devenant inscrite comme solennité au calendrier liturgique des Amériques. J'ai plusieurs raisons de vouloir souligner aujourd'hui l'importance de ce vocable pour honorer la Vierge Marie.

Elle la patronne vénérée des divers peuples mexicains et de l'état du Mexique et des pays latino-américains en général.. J'ai souvent fait de cours séjours dans ce beau pays, pour y visiter mes parents qui y passent l'hiver depuis une quinzaine d'années. J'ai une fois eu l'occasion d'assister à la messe à la Basilique de Guadalupe à Mexico et j'ai même pu m'approcher de la «peinture» miraculeuse sur le manteau de saint Juan Diego. Je me souviens que j'ai dû travailler fort pour réussir à recevoir la Sainte Communion tant la foule était dense.

La Vierge de Guadalupe est aussi la patronne privilégiée du mouvement pour la vie. Les combattants pour la reconnaissance de la pleine humanité des enfants à naître savent que la jeune femme indienne «dépeinte» sur le manteau est enceinte, car elle porte un vêtement distinctif. Je ne suis pas très militant, mais j'ai profité de cette journée pour prier pour ceux et celles que je connais qui se dévouent pour protéger les enfants à naître.

Personnellement, je considère Notre-Dame de la Guadalupe comme la patronne de l'inculturation, terme que je définirais comme «l'adaptation – la manifestation, l'implantation, l'incarnation – des expressions de la foi chrétienne aux nombreux aspects positifs des diverses cultures, surtout indigènes». Avant même que Jacques Cartier découvre le Canada, la Sainte Vierge s'est manifestée à un Indien du Mexique, sous l'apparence d'une Amérindienne avec les traits et un costume traditionnel symbolique qui ont su résonner sympathiquement pour des millions d'indigènes mexicains qui se sont ralliés à la foi chrétienne, car ils étaient rejoints dans leur fibre culturelle. C'est important que la foi soit transmise d'une façon qui rejoigne les gens dans ce qu'ils sont. Le Christ est un Amérindien, la Vierge est une Amérindienne. Cela est aussi vrai pour les «tribus» déchristianisées du monde moderne: il faut que la langue (dans le sens des diverses manifestations culturelles) d'aujourd'hui serve à annoncer la Bonne Nouvelle d'une façon adaptée à la mentalité et à la culture contemporaines.

C'est encore le curé qui nous a appris qu'aujourd'hui était au Canada la «Journée de prière pour les peuples autochtones». Sur internet, j'ai appris que cela se faisait depuis cinq ans déjà. Il suffit de lire les journaux pour savoir que nos Autochtones ont de graves problèmes de pauvreté (ainsi que toutes les séquelles qui s'ensuivent) comparés au reste de la population canadienne. Dans le passé et même aujourd'hui, les Canadiens d'origine européenne avons «abusé» des peuples qui nous ont précédés sur le territoire nord-américain. Le chemin de la guérison et de la réconciliation passera nécessairement par la justice sociale.

Pour terminer, je veux aujourd'hui prier spécialement pour mon fils le doctorand en histoire de la Nouvelle-France. Si je comprends bien, dans sa thèse il veut faire mieux connaître les diverses bandes amérindiennes qui se sont établies autour de Montréal et de Québec à diverses époques et pour diverses raisons. Il est à espérer que la lumière additionnelle jetée sur l'histoire des interactions entre les Français et les peuples indigènes sera d'une certaine utilité pour les relations actuelles entre les Premières Nations et les états québécois et canadien.

En plein cœur de l'Avent, tout comme la fête de l'Immaculée Conception, cette fête souligne que Marie est au cœur de toutes les venues du Christ, qu'elle se présente aux petits et aux humbles qui sont assez déencombrés pour l'accueillir. La Guadalupe est la Vierge qui s'inculture et qui nous invite à faire pénétrer le Christianisme au cœur de notre propre culture.

0 commentaires:

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil