SCRIBE

--- Réflexions personnelles en marge de mon actualité, à la mémoire de Jean Paul II --- Blogue catholique francophone ---

2007-11-27

Enseignement religieux au primaire

Le 27 novembre 2007, j'ai assisté à une Journée pastorale diocésaine. J'y ai eu la chance d’écouter une présentation de Danielle Bourgie et Denise Desrochers sur la nouvelle version du Programme cadre de l'enseignement religieux pour les écoles catholiques de langue française en Ontario, de la maternelle à la 8e année. Ce programme a été conçu à partir des besoins des élèves, de sorte qu'ils puissent être «debout sur quelque chose de solide». À la suite d'une consultation auprès des enseignants et divers spécialistes, beaucoup d'éléments ont été ajoutés.

Les quatre champs de responsabilité pour une école catholique sont le climat relationnel, l'enseignement des diverses disciplines académiques, l'enseignement religieux et l'animation pastorale. Pour l'enseignement religieux, il y a quatre «rubriques»: Bible, Convictions, Vie spirituelle et sacramentelle, Agir et engagement. Chacune de ces rubriques est explicitée chaque année afin de rejoindre les attentes et le contenu se rattachant au thème de l'année

Les thèmes de l'enseignement religieux sont:
Maternelle et jardin d'enfants – Éveil religieux
1re année – Un Dieu présent
2e année – Un Dieu en relation avec les humains
3e année – Le Royaume de Dieu
4e année – Jésus, Bonne Nouvelle
5e année – L'Esprit Saint, Dieu à l'œuvre dans le monde
6e année – Jésus, chemin de Vie
7e année – Un Dieu fidèle
8e année – Le Credo

Lors du travail sur le programme, il y avait trois livres toujours sur la table: la Bible, le Catéchisme de l'Église catholique, le Directoire général pour la catéchèse.

En réponse à une question sur la différence entre «enseignement religieux» et «catéchèse», on a expliqué que cela dépend du terrain. Si un élève a déjà la foi, l'enseignement religieux sera pour lui ou elle l'occasion d'un cheminement de foi, et donc de la catéchèse. Pour l'élève qui n'a pas la foi, ce sera une matière académique comme les autres. L'espoir est que pour lui ce soit pour lui une évangélisation, une occasion pour la grâce d'agir. On souligne que la foi ne s'évalue pas, que l'évaluation du cours portera donc sur les connaissances et les compétences acquises.

On conclut avec l'affirmation de l'importance de l'implication de la paroisse dans l'école, car les enfants ont besoin de modèles chrétiens (les responsables et tous les paroissiens). La communauté chrétienne est un partenaire important qui doit appuyer les efforts des professeurs. Les liens entre les sacrements, la liturgie et l'enseignement religieux doivent être soignés.

J'ai acheté une copie du Programme et je l'ai lu avec attention (avec un marqueur fluo) et je suis reconnaissant et admiratif devant la qualité de ce travail. Les livres et les cours d'enseignement religieux qui suivront les directives de ce cours d'étude feront en sorte que les jeunes au cours de leur cours primaire auront été initiés aux éléments de base de la doctrine et de la pratique de la foi catholique. Ils auront eu beaucoup de moments favorables pour apprendre à connaître, aimer et suivre Jésus. Puissent leurs enseignantes et enseignants être à la hauteur de cette noble mission.

0 commentaires:

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil