SCRIBE

--- Réflexions personnelles en marge de mon actualité, à la mémoire de Jean Paul II --- Blogue catholique francophone ---

2006-05-06

Boire à la Source

Le point principal de l’encyclique Dieu est Amour du pape Benoît XVI est que la relation à Dieu (eros=amour ascendant) est la source de l’amour du prochain (agapè=amour descendant). Je trouve heureux que le pape souligne «le lien inséparable entre montée et descente, entre l’eros qui cherche Dieu et l’agapè qui transmet le don reçu».

Parmi plusieurs saints donnés comme exemples de l’amour du prochain, Teresa de Calcutta et Marie de Nazareth brillent de façon spéciale. On sait que les religieuses de mère Teresa passent une heure devant le Saint Sacrement matin et soir. Elles boivent dans la prière à la Source de l’amour, c’est ce qui les rend capables de donner tant d’amour dans le service à cœur de jour. Dans la prière, elles cherchent Dieu pour étancher leur soif d’amour et, dans le service, elles déversent sur les autres l’amour qu’elles ont reçu.

L’encyclique se termine par une prière: «Sainte Marie, Mère de Dieu, tu as donné au monde la vraie lumière, Jésus, ton fils – Fils de Dieu. Tu t’es abandonnée complètement à l’appel de Dieu et tu es devenue ainsi la source de la bonté qui jaillit de Lui. Montre-nous Jésus. Guide-nous vers Lui. Enseigne-nous à Le connaître et à L’aimer, afin que nous puissions, nous aussi, devenir capables d’un amour vrai et être sources d’eau vive au milieu d’un monde assoifféJ’ai souligné les mots qui rappellent que nous pouvons, à la façon de Marie, apporter l’eau vive de Jésus (=l’Esprit d'Amour), à condition de le connaître et de l’aimer nous aussi. Si nous buvons à la Source, nous deviendrons sources nous aussi.

Le passage suivant de l’évangile selon saint Jean est ambigu. Certains pensent que «son sein» se rapporte à Jésus, alors que d’autres, comme moi, croient qu’il parle de celui qui croit en Jésus. Cela semble être aussi l’avis du Saint-Père. Le dernier jour de la fête, qui est aussi le plus solennel, Jésus, debout, se mit à proclamer à haute voix: «Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et que boive celui qui croit en moi.» Comme l'a dit l'Écriture: "De son sein couleront des fleuves d'eau vive". Il désignait ainsi l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui: en effet, il n'y avait pas encore d'Esprit parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié. (Jean 7:37-39, TOB)

L’Esprit (=l’Amour) coule en fleuves d’eau vive du cœur de ceux qui croient en Jésus et qui s’abreuvent à lui. Il faut accueillir l’amour si on veut pouvoir le donner. L’amour que l’on peut donner est un amour que l’on a reçu. Parce que Dieu, en Jésus, nous a aimé le premier, nous pouvons vraiment aimer notre prochain à notre tour. La personne qui se donne sans boire à la Source de l’Amour de Dieu va s’assécher à la longue et dépérir. Accueillir Jésus comme le Don de Dieu, nous permet de donner à notre tour.

Pour devenir pour les autres une source comme Jésus est une Source pour moi, je dois sans cesse m’abreuver à Jésus Source d’eau vive, de même que Lui s’abreuve au Père qui est sa Source. Celui ou celle qui boit à la Source deviendra source!

0 commentaires:

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil