SCRIBE

--- Réflexions personnelles en marge de mon actualité, à la mémoire de Jean Paul II --- Blogue catholique francophone ---

2006-06-10

Paix et sécurité

Il me semble qu'un effet inévitable des actes de terrorismes qui semblent se multiplier est que l'homme et la femme de la rue s'habitueront mentalement à l'idée d'abdiquer une partie de leurs libertés civiles afin de permettre à l'état de les protéger.

De plus, les médias nous chantent quotidiennement les dimensions planétaires d'enjeux reliés à l'énergie et à la pollution, aux désastres naturels et humanitaires, aux épidémies, aux conflits, etc. Le sous-texte est toujours: aux maux globaux, des remèdes globaux!


Je n'établis pas d'échéancier, mais il me semble que le canevas suivant pourrait malheureusement s'avérer juste:


- La généralisation du terrorisme et de désastres écologiques et humanitaires déstabilisera l'ensemble de la société au niveau planétaire.


- L'établissement de mesures de sécurité accrues aux niveaux nationaux et internationaux apparaîtra comme préférable à une situation de crise continuelle.


- Une alternative jugée viable apparaîtra: la cession d'une partie des indépendances nationales. À l'Union européenne, s'ajoutera l'Union nord-américaine. De notre vivant, et sans tambour ni trompette, s'établira un partenariat (=un gouvernement fédéral) nord-américain afin d'assurer la sécurité et la prospérité (par une mise en commun de dispositions relatives à l'économie, à la défense, au judiciaire, à l'éducation, etc.).

- L'étape ultime sera la soumission générale à un gouvernement mondial dirigé par un homme fort qui promettra et instaurera la paix et la sécurité à l'étendue de la planète.


- Les libertaires de toutes sortes (y compris les conservateurs sociaux, les chrétiens et les juifs) seront mal vus et réprimés de toutes sortes de façons.


- Il y aura l'acceptation générale d'un régime mondial genre policier (un totalitarisme à l'échelle de la planète) en échange de la sécurité et de la prospérité. Peu importe le régime politique, c'est Mammon qui régnera.


- «Quand les gens diront: "Quelle paix, quelle sécurité!", c'est alors que soudain la ruine fondra sur eux.» C'est Paul qui parle dans la Première Épître aux Thessaloniciens (1 Th 5:3a). Tous les dix premiers versets sont à relire pour avoir un contexte.


Je ne regarde pas dans une boule de cristal et je n'ai pas lu trop de romans apocalyptiques. Je m'inspire tout simplement de la Parole de Dieu et du gros bon sens. Je ne suis pas pessimiste; j'attends avec optimisme le retour du Christ. Il est retenu, entre autres et surtout, par la lenteur de la conversion du peuple juif au christianisme (voir le chapitre 11 de l'Épître aux Romains).


Le retour glorieux du Christ sera précédé par un temps d'épreuve où l'Église (= les chrétiens fidèles à la Parole de Dieu) sera persécutée et apparemment anéantie, à l'image du Christ crucifié. Mais comme lui, par lui, avec lui, elle se relèvera d'entre les morts. Ce sera le triomphe de Dieu, le triomphe du royaume du Christ.


Qui peut préciser sans risque d'erreur si l'établissement sur la terre du règne de Dieu visible et généralisé précédera ou coïncidera avec le Retour glorieux de Jésus (et la Fin des temps et le Jugement dernier)? Le règne de Dieu est déjà parmi nous dans le cœur de fidèles et dans la vie de l'Église.

Il nous est demandé de vivre le mieux possible sous la Seigneurie invisible du Christ, en travaillant à la préservation et la diffusion des valeurs chrétiennes dans tous les domaines de la vie. Le reste est entre les mains de Dieu.

0 commentaires:

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

Liens vers ce message:

Créer un lien

<< Accueil